La llamada fue a Tulum. Y cientos lo fueron. Mexicanos y extranjeros. Se ha desarrollado una terrible fiesta COVID

“Todo lo que diré es que no hubo una sola máscara y me enfermé más que nunca en toda mi vida después de esa fiesta”, dijo Michelle después de asistir a Art With Me en Tulum. , donde supuestamente contrajo COVID-19.

Ciudad de México, 8 de diciembre (sin embargo) .- “Ni siquiera pude levántate de la cama “, dijo Michelle. Estaba sintiendo los síntomas de COVID-19[feminine, fièvre, fatigue et perte de goût et d’odeur. Il y a une semaine, il avait assisté à la Art avec moi, festival qui a eu lieu à Tulum entre le 11 et le 15 novembre. Et il assure que c’était là, à Quintana Roo, où il est tombé malade.

À Art With Me, un festival international d’art, de musique et de culture «qui vise à nous inspirer à être plus connectés avec nous-mêmes et à sensibiliser autour de divers problèmes environnementaux qui nous affectent localement et globalement», auquel ont participé des centaines de jeunes depuis 2018. Mexicains et étrangers partent. Cette année, cela a été refait. La bête quotidienne, un journal américain, recueille les témoignages d’invités qui prétendent y avoir contracté le SRAS-CoV-2.

«Ils ont servi de la nourriture, tous des sandwichs grillés ouverts. Tout le monde se tenait la main », dit Michelle. “Tout ce que je dirai, c’est qu’il n’y avait pas un seul masque et je suis devenu plus malade que jamais de toute ma vie après cette fête”, ajoute-t-il. Ses propos sont cités par Marlow Stern.

READ  Evo Morales llama a todos a respetar los resultados de las elecciones en Bolivia

Selon le site officiel du festival, Art With Me est «un voyage immersif de cinq jours qui comprend des installations artistiques mémorables, des expériences artistiques interactives, des conférences inspirantes, des pop-ups culinaires, des fêtes inoubliables, des concerts intimes en direct, des ateliers d’art. bien-être et santé et de nombreuses activités pour les enfants ». Cette année, semble-t-il, comportait également un risque inutile: rassembler des foules dans un pays qui a dépassé 110000 décès dus au COVID-19.

Des recommandations pour éviter la propagation du COVID sont données sur le site officiel du festival.

Plage à Tulum. Photo: Cuartoscuro.

Les photographies que le festival a partagées sur les réseaux sociaux en novembre confortent ce que les témoins ont dit: il y avait des mesures, mais elles étaient détendues. Les images montrent des enfants jouant à quelques centimètres des autres, des personnes portant des masques mal ajustés, des dizaines rassemblés dans de très petits espaces.

Be Svendsen, un DJ danois qui aurait participé à l’une des nuits du festival, a déclaré au La bête quotidienne qu’il a également contracté COVID-19 dans la céleste Tulum. Un autre DJ mexicain a assuré au journal qu’il avait également appris des cas sur les plages de Tulum.

La publication américaine a sollicité les organisateurs du festival pour leur version des événements. Il n’a pas reçu de réponse. Antonio Romero, administrateur d’un hôpital de Tulum, a déclaré au journal qu’ils avaient reçu “plusieurs personnes” qui ont assisté à l’événement massif avec COVID-19.

Les directives à suivre pour éviter la propagation du COVID-19 sont détaillées sur le site officiel du festival. «Les masques seront obligatoires pour tous lorsqu’ils ne mangent ni ne boivent pendant l’événement. La sécurité appliquera ces directives tout au long de l’événement, mais nous demandons à chacun de prendre la responsabilité de notre santé et sécurité collectives », dit-il. Mais il n’a pas été respecté, car lié à La bête quotidienne.

Le gouvernement mexicain a signalé lundi un total de 110 074 décès et un million 182 mille 249 cas de COVID-19 en enregistrant 357 nouveaux décès et 6 mille 399 infections le dernier jour. Lors de la présentation du rapport technique, le ministère de la Santé a reconnu que le nombre de cas estimés est d’un million 354 000 056 en incluant ceux qui attendent un test de confirmation, bien qu’il ait soutenu que seulement 5% sont actifs, ce qui équivaut à 67 000 513. personnes ayant des symptômes au cours des deux dernières semaines.

READ  Antes de fin de año comenzaría la vacunación covid en México: López-Gatell

Le taux d’hospitalisation global a atteint 40% à l’échelle nationale, la ville de Mexico étant en tête avec 75% de ses lits occupés, le seul État en dehors du niveau de sécurité. «Ce serait la seule entité qui dépasse ce niveau de sécurité de 70%, ce qui l’a également conduit ces dernières semaines à intensifier ses travaux de reconversion et d’agrandissement de l’hôpital», a déclaré José Luis Alomía, directeur général de l’épidémiologie. Le responsable a déclaré que sept autres États ont également une occupation générale de plus de 50 pour cent: Guanajuato, État du Mexique, Durango, Hidalgo, Nuevo León, Coahuila et Baja California.

-Avec des informations d’EFE.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *